Le divorce, un enjeu sociétal à l’échelle mondiale

La révolution des droits de la femme atteint son apogée, il est temps d’entreprendre la stabilisation de sa place nouvelle dans le fonctionnement de la société.

L’univers sacré du mariage disparaît peu à peu dans un monde qui se noie. Les effets sont dramatiques. Une fois pleinement reconnue, la femme de demain, au côté de l’homme, aura pour soucis de colmater les brèches éducationnelles que portera cette nouvelle donne. Le papa déstabilisé a un nouvel objectif, sa définition de père est perturbée. Comment réagir, comment rester le souverain de son foyer avec pour concurrence sa confidente? Comment le papa de demain se comportera-t’il face à ces expériences? Comment les enfants verront se déployer les rôles de chacun? Comment vivre heureux ensemble? Tout est nouveau.

Un mari a besoin de briller dans les yeux de sa femme. Si l’équité en vient à atrophier son existence maritale et parentale, comment conserver les couples d’aujourd’hui et de demain?

Vous l’aurez compris, cette déstabilisation joue un rôle primordial dans le flot de divorces qui prêchent les valeurs sournoises de l’union partagée, de l’union toujours plus perfectible, moins contraignante et changeante à souhait. Nos sociétés n’ont pour ciment véritable que la FAMILLE. ce concept venu de la nuit des temps protège l’espèce humaine dans un cocon de soie, face à la matérialité de l’Univers.

Cette révolution est méritée. Ses limites sont notre avenir.

Toutefois, trop de femmes sont victimes de refus abusif de céder le mariage religieux. Le mari réagit mais la démarche n’est pas bonne. Conserver une femme sans consommer le mariage serait comme la porter au désespoir de l’esclavage.

Si la force des mots peut servir une cause, elle peut aussi être manipulée à mauvais escient et servir le mal . C’est la raison pour laquelle, je vous invite lorsque vous êtes dans un conflit de divorce, à consulter et à vous conformer aux décisions des autorités de votre religion, et à insister auprès de plusieurs instances si le cas l’exige. Un seul phénomène social et des milliards de situations uniques à gérer pour l’humanité!

Nous pouvons atténuer cette donne tout simplement en le sachant. Tant que nous n’affronterons pas les bonnes questions ensemble, dans le calme et l’intelligence, nos enfants seront la proie de nos décisions hâtives, de notre aveuglement égoïste. Toutes les exactions commises peuvent pénétrer ainsi le coeur de notre progéniture avec une incidence vicieuse et malheureusement durable.

Protégeons nos enfants en redéfinissant l’engagement parental et marital, car aucun gagnant ne sortira de cette lutte, seules les victimes restent, seule l’injustice vécue.

 

La tradition d’Israël peut vous expliquer ce phénomène sous un angle que je me permets de vous soumettre:

Avant tout, pourrait-il exister un plan plus infernal pour le Yetser Hara (le mauvais penchant, le mal) que de tenter déclencher une guerre entre l’homme et la femme? Frapper l’humanité en fomentant une guerre sociétale et non civile, c’est maléfiquement ingénieux! N’était-ce pas ce même plan qui frappa la Création dans le jardin d’Eden, lorsque Hava (Eve) a goûté le fruit de l’Arbre de la connaissance du bien et du mal?

Il est écrit dans le Tanakh (appelé Bible), une prophétie qui scellera l’époque de la Révolution du Mashiah (l’Oint de Dieu, le Roi Messie), celle où les enfants se dresseront contre les parents.

Il est un lien qui me paraît flagrant entre les divorces en masse et le soulèvement des enfants contre leurs parents, celui que les victimes ne peuvent cicatriser de leur blessures comme le feraient des amoureux, les enfants restent avec les blessures qu’on leur inflige. Nous bâtissons les problèmes de demain, et non des moindres. Un tsunami de dérèglements en découleront et nous forceront à entamer une rédemption claire et irrémédiable dans notre vision de l’existence. Nous sentirons l’unité de ce qui nous a créé, nous sentirons la Caresse d’Elokim, Roi de l’Univers, au sein même de ce brasier.

Nous pouvons atténuer cette donne tout simplement en le sachant. Il est prévu que l’humanité sera capable d’y faire face au côté d’Israël et de son Oint, le Roi Messie, Défenseur de l’opprimé et de l’orphelin, Sauveur de la Création.


Even Moshia






Cet article a été réalisé sous l’impulsion du Comité d’aide aux Agounot (femmes dont le mari ne veut céder le divorce religieux) de France https://m.facebook.com/guet613/?__mref=message_bubble

Je remercie Yehoudit Haik qui a su me proposer cette formidable occasion de m’exprimer sur ce sujet de premier ordre.

J’ai accompagné cet article d’outils de propagande afin de permettre à chacun de diffuser mes messages visant à protéger nos enfants et notre avenir. Ne vous privez pas de partager autours de vous, soyons solidaires.

affiche-divorce-defaffiche-divorce3affiche-divorce-2